5 conseils pour survivre à l'université

Pour la petite histoire, il y a quelques semaines, j’ai pris la décision de m’inscrire à l’université. Ambition et motivation en mode « High Level », je squatte donc depuis la rentrée les amphis et autre audits. Bien évidemment, j’aimerais vous dire que l’université c’est le monde des Petits Poneys et des Bisounours, mais rien à voir. Face à ce triste monde, manquant cruellement d’arc-en-ciel et de licorne, j’ai pris la décision de vous écrire un petit guide de survie. Zoom sur 5 conseils pour survivre à l’université !



Choisissez la bonne option 

Cela peut paraître évident, mais avant de vous lancer dans des études universitaires, le plus important est d’être sûr de votre choix. Premièrement parce que l’unif’ ça coûte la peau des fesses, ensuite l’adolescence ce n’est pas éternel et par conséquent vous finirez bientôt par vous faire recaler des allocations parce que vous êtes trop vieux pour être étudiant [Dites merci à nos gentils ministres].

Prenez donc le temps de faire mûrir votre réflexion afin de faire le meilleur choix pour votre avenir. Choisir l’option Math Sup’ pour rester avec votre pote Joseph alors que vous êtes une clinche avec les chiffres, on ne peut pas dire que ça soit vraiment une bonne idée. Sur le court terme l’idée est sympathique, car vous entretenez vos amitiés, mais votre pote Joseph, le matheux, lui réussira là ou vous allez probablement vous rétamer comme un beauf. CQFD !

Trouvez des alliés

Dans l’optique ou vous avez pris la [bonne] décision d’abandonner votre pote Joseph, vous vous retrouvez seul au milieu d’une horde d’autres étudiants que vous ne connaissez pas. Vous aimeriez bien rencontrer de nouvelles personnes vous faire de nouveaux amis et vous avez raison, mais le problème est que perdu dans la masse vous ne savez pas par ou commencer ou à qui vous fiez.

Rassurez-vous on est tous dans la même situation. Moi par exemple, j’ai abandonné ma chère acolyte Jessie de #FDS. Par contre, faite ce que je dis, pas ce que je fais, car asocial puissance 1000, je n’ai pas encore vraiment pris le temps de connaître mes 120.000 camarades de classe !

Allez donc vers les autres, ouvrez-vous, soyez vous-même. Évitez quand même de traîner avec les Miskines du premier banc qui n’ont que les études dans leur vie, ainsi qu’avec les gens qui parlent déjà d’aller se bourrer la gueule et de prendre du crack, ils ne passeront pas le mois de décembre !

Abusez d’une drogue légale !

Vous avez fait le choix de ne pas prendre de crack ? Très bien ! Ceci dit pour survivre à l’année qui vous attends vous allez devoir, quoi qu’il en soi, consommer certains produits à outrance pour garder le cap.

Certains à mon instar choisiront le café, pas super cool pour l’haleine, mais méga efficace pour les longues nuits de blocus, d’autres se rueront [aux dépens de leur ligne] sur le chocolat, tandis que d’autres [sur le dos du baptême estudiantin] finiront le né dans la bouteille et vous savez tous que je ne parle pas de jus d’orange !

Pratiquez une activité physique régulière

Alors non, le ministère de la Santé ne m’a pas payé pour écrire ce point et non, par activité physique régulière je ne parle pas de vos coucheries hebdomadaires avec Charlie votre pote sexy et tatoué !

Par activité physique régulière, j’entends que vous devez pratiquer un sport, faire de la course ou encore prendre un abonnement à la salle que vous êtes prié de fréquenter RÉGULIÈREMENT [c’est là toute la notion d’activité régulière]. Cette activité vous permettra de vous vider la tête, d’entretenir votre ligne et pour les plus endurants de chopper des muscles que vous pourrez ensuite exhiber fièrement à votre pote Charlie. Elle est pas belle la vie ?



Sortez

Si vous n’avez pas de Charlie hebdomadaire dans votre vie, ce point est fait pour vous, car en sortant vous aller peut-être pouvoir pécho.

En effet, être étudiant ne signifie pas pour autant que vous devez rester chez vous à étudier H24. L’étude c’est super pour votre moyenne, mais à un certain moment vous risquez de vous griller une méninge. Sortez donc, éclatez-vous, que ce soi dans un bar ou dans le milieu culturel, lâcher vos cahiers de temps à autre vous fera le plus grand bien. En plus comme expliqué plus haut, vous finirez peut-être par rencontrer l’amour. Ce truc super cool que tout le monde veut vivre et qui dans 75% des cas finira par vous foutre au sol, éclatant votre cœur en morceaux. Ce truc qui vous fera chialer comme une madeleine, qui que dis-je, vous fera sombrer dans les antidépresseurs, que du bonheur. 

Sortez donc et rendez-vous-en à Dieu pour terminer dans les 25 % restant ! Bonne rentrée universitaire !


N.B : la liste ci-dessus n’est pas exhaustive et pour réussir il vous faudra travailler, étudier, prier ou alors tenter de séduire vos professeurs ! C'est selon! Xoxo ! 

Commentaires

Nombre total de pages vues