Comment déjouer la "Friendzone"

Hey, hey! Vous vous souvenez, la semaine dernière je vous écrivais un article sur nos amis [on aimerait bien qu’ils deviennent plus que ça, mais, c’est rarement le cas] les « crush ». Dans cet article, je vous évoquais entre les lignes [et je ne parle pas de cocaïne], l’arrivée d’un article sur la « Friendzone ». 3,2,1 décollage immédiat pour le pays du râteau ! [Si vous y étiez déjà ? Attendez moi j’arrive !]



Rendue célèbre dans les années 90’ par l’irremplaçable et désormais mythique série « Friends », la « Friendzone » est une zone [vous l’aurez compris] imaginaire dans laquelle un individu se trouve plongé lorsque la personne pour laquelle il s’est épris, le remballe plus ou moins gentiment en prétextant qu’elle préfère que la relation en reste au stade de l’amitié. [Amitié -> Amis -> Friends – tout ceci n’est qu’une question de dialecte !]. Aujourd’hui, la génération « Y » use et abuse à tout-va de ce terme, mais comment éviter les pièges de la « Friendzone » ? Éléments de réponse !

Premièrement, et c’est probablement là, LE meilleur moyen d’éviter la « Friendzone » vous pouvez tout simplement décider de ne rien tenter ! Alors certes, on vous a probablement répété maintes et maintes fois dans votre enfance que qui ne tentait rien n’obtenait rien, mais il faut se rendre à l’évidence votre cœur n’est pas muni d’un gilet pare-balles et à chacun de vos essais, à chacune de vos tentatives, à chacun de vos râteaux, ce petit organe qui bats dans votre poitrine, vit un véritable cataclysme. En ne tentant rien, vous évitez donc de lui faire du mal. [Eh oui, la consommation excessive de chocolat et/ou de stupéfiants qui aurait suivi votre râteau n’aurait eu que des effets néfastes !].

Deuxième option, Cet enfoiré de Cupidon vous a déjà assailli avec ses satanées flèches et vous ne pouvez pas vous empêcher de tenter de séduire votre pote Gaston, ce magnifique garçon aux yeux châtains et aux cheveux bleu [ou l’inverse enfin soit]. Si c’est le cas, prenez quand même quelques précautions. 1) Vérifier que Gaston soit bel et bien célibataire. 2) Vérifier que Gaston soit bel et bien attiré par les personnes de votre sexe [et ouai, ça pue vachement si le Gaston, il finit par se barrer avec votre meilleur pote !]. Si l’une des deux informations précédentes tourne en votre défaveur, ne pleurez pas ! Il avait un prénom un peu pourri le Gaston, et s’il ne s’appelait pas Gaston, bah achetez-vous des Kleenex !

Troisième et dernière option pour tenter de déjouer les pièges de la « Friendzone » prendre votre temps et attendre que Cupidon, transperce à son tour votre Juliette ! Pour accélérer cela, il va vous falloir du courage. Compliments, petites blagues, boite de chocolat [sauf si Juliette est au régime], rencards cachés [un ciné ou une journée shopping, ça passe toujours crème] au fur et à mesure de ses petites attentions, vous finirez peut-être par captiver, charmer, fasciner celui qui fait battre votre cœur et hante vos rêves les plus intimes !


P.S : en cas d’échec de l’option 3, le propriétaire de ce blog se dédouane de toutes responsabilités. Si vous vouliez de vrais conseils vous n’aviez qu’à contacter Docteur Love ou envoyer M’aime-t’il/M’aime-t’elle au 3615 ! 

Commentaires

Nombre total de pages vues