#Blogger: usurpation d'identité sur Internet, ça n'arrive pas qu'aux autres !

Il y a quatre ans, j'ai décidé d'investir le web en partageant avec vous divers articles sur ce blog et des photos de mon quotidien sur Instagram. Ex-étudiant en communication et actuellement à la poursuite d'un master en journalisme, j'avais conscience des risques encourus en rendant une partie de mes activités journalières publiques sur les réseaux sociaux. Avec plus de 1200 clichés partagés sur Instagram et près de 400 articles sur ce blog, j'ai dévoilé au fur et à mesure des mois et des années, des informations me concernant, offrant ainsi la possibilité à des gens venus de tous horizons de découvrir et de suivre mes aventures et une infime partie de mon intimité. Si en grandissant, ce blog s'est ouvert à divers partenariats qui m'ont permis d'élargir ma vision du monde culturel et d'accroître mes connaissances dans de nombreux domaines, il m'a également permis d'élargir mon réseau de connaissances personnel et professionnel. Hélas, malgré de nombreux avantages, en laissant une fenêtre ouverte sur mon quotidien, je me prenais également le risque à chaque partage de voir des individus mal intentionnés s'approprier mes photographies et mon identité virtuelle. Évidemment, je n'avais fait que songer à cette alternative en pensant que cela n'arrivait qu'aux autres et que mon micro-blog et ma tierce personne ne pouvaient être la cible de ce genre d'attaque. Cependant, comme le dit l'adage, "cela n'arrive pas qu'aux autres" et malgré mon existence relativement ordinaire, j'ai eu la malchance d'apprendre récemment qu'un individu utilisait mes photos sur des sites et des applications de rencontres gays. Pire encore, la personne utilisait et utilise peut-être encore à l'heure actuelle sur d'autres supports, mon nom, mon prénom, mon âge, mais aussi et surtout, et c'est probablement là son erreur, ma ville de résidence pour localiser son profil. Bien évidemment, quand une connaissance m'a informé de ce qui ce jouait dans mon dos et a tenter de contacter les profils, les comptes ont subitement disparu. Un ennemi, un ex-frustré, un lecteur mécontent ou encore un sombre inconnu désirant juste s'amuser, les pistes à explorer sont nombreuses et les réseaux sur lesquels l'individu peut s'amuser à égayer son triste quotidien sont tout aussi multiples et impossibles à identifier.



Outré par cette affaire, j'ai directement pris des mesures afin de mettre la main sur celui ou celle qui tente, dans la monotonie journalière que doit être sa vie, de nuire à mon image ou encore de voler celle-ci pour des raisons qui me sont actuellement encore incertaines. Malheureusement, n'ayant que des captures d'écran et des photographies de ces comptes, je n'ai pas d'autres choix que d'attendre une erreur de cette personne pour pouvoir entamer des démarches plus sérieuses à son encontre. Certes, comme beaucoup d'enfants de la génération Y, j'ai déjà testé Tinder et ces dérivés, mais l'expérience ne ma guère convaincue et m'a poussé à supprimer rapidement ces profils. De plus, bien que les codes et la politique de ces sites et applications me soient étrangers, je suis assez éclairé pour savoir que l'usurpation d'identité et le vol d'identité virtuelle sont des actes frauduleux, sévèrement puni par la loi. Certes mes réseaux sociaux sont publics, mais en aucun cas, une personne telle qu'elle soit n'a le droit d'utiliser l'image et/ou l'identité d'une autre, et ce, à des fins frauduleuses. 

Évidemment, je pourrais choisir de garder cette affaire privée afin de la régler dans le plus grand secret, mais puisqu' Internet est grand et que ma petite "notoriété" m'a guidé à travers cette histoire, j'ai décidé de la partager avec vous, mais également avec la personne qui doit être très heureuse des inconvénients qu'elle a commis si elle lit ces lignes. Sachant mieux que personne que je ne dispose pas de profils sur ce genre de sites, je demande à ma famille, à mes amis, à mes lecteurs de m'aider à trouver et à punir l'escroc qui se joue de moi et probablement d'autres personnes en utilisant mes photos. Si vous apercevez un profil à mon nom ou encore à mon image, je vous demande de récolter toutes les informations nécessaires (screenshoot, adresse URL, date de connexion...) afin d'enrichir la somme des preuves témoignant de cette sournoiserie. Vous pouvez me transmettre ces preuves sur mes différents réseaux ou encore via l'adresse professionnelle du blog - thempop@gmail.com - . Je remercie d'avance toutes les personnes qui m'aideront à mettre fin à cette histoire et tiens à signaler à la personne qui utilise mon identité, au risque de la froisser davantage, que cette histoire aura une fin et que celle-ci devrait, pour son bien-être judiciaire, arriver très prochainement. 

Si vous avez également été victime de ce genre d'affaires, n'hésitez pas à partager avec moi vos histoires, mais également à partager et à faire tourner cet article, afin, premièrement de retrouver mon double virtuel, mais aussi, afin d'empêcher d'autres bloggers ou d'autres individus partageant sur les réseaux sociaux d'être la cible de personnes ayant des intentions frauduleuses et malhonnêtes.

Ce petit poste "dramaqueenesque" est bouclé, on se retrouve très bientôt pour des articles plus enjoués ! 

Commentaires

Nombre total de pages vues