Fashion #63 : The Guy Who Was Too Much

Hello à tous, deux mois après mon dernier look sur le blog me voici de retour. Pour ce 63e #fashionpost, ce n’est pas Jessie de FDS qui est derrière l’objectif, mais Filiz du blog "And God Created Elvis" que je remercie et que je vous invite à découvrir en cliquant sur le lien.

"I'm Mrs. 'She's Too Big, Now She's Too Thin"

Britney Spears - ¨Piece of Me" 


Une fois passé cette petite introduction, parlons du look. Je vous ferai le détail de ma tenue plus bas, mais au travers de celle-ci, abordons un thème plus sérieux. Comme je vous le disais déjà dans mon look 52 "The Guy Who Plays Different", j’ai toujours aimé jouer sur ma singularité, que ce soit au travers de mes tenues ou avec mes cheveux. Comme je le dis souvent être différent, c’est une force et c’est même devenu, au fil des ans, mon leitmotiv. Quand j’étais plus jeune, je n’avais pas forcément confiance en moi. Je ne vais pas dire que ça c’est complètement inversé aujourd’hui mais en assumant mes différences j’ai réussi à aller vers un mieux. Cependant, s’il y a bien une chose qui me complexe depuis toujours c’est mon corps. Je ne vais pas entrer dans les détails mais dès l’adolescence mon poids est devenu une sorte d’obsession. J’avais toujours été mince mais en faisant de la danse puis du vélo, deux sports qui nécessite d’être fin, je suis entré dans une forme de cercle vicieux. Fort heureusement, j’ai fini par en sortir mais des années plus tard, je garde toujours ce réflexe de contrôler mon alimentation et de faire attention à mon poids. D’ailleurs, si je complexe toujours autant par rapport à mon corps c’est bien parce que dans notre société, le corps qu’il soit féminin ou masculin est toujours régi par certaines attentes. Aujourd’hui encore, on entend beaucoup parler des filles qui sont complexées par leurs rondeurs, certes les choses vont vers un mieux mais il y a toujours une forme de pression qui repose sur les épaules des femmes par rapport à leur corps. Ce dont on entend moins parler, c’est la pression qui repose sur les gens minces pour ne pas dire maigres. Si tu es trop gros, c’est mal, mais si tu es trop mince, c’est mal aussi ! Le pire, c’est qu’il existe même des conflits entre ces deux catégories de personnes puisque les premiers ne comprennent pas les plaintes des seconds et vice-versa. Pourtant, tout comme on pourrait dire à quelqu’un en surpoids de faire attention pour des questions de santé et d’esthétique, il est courant lorsqu’on est mince de recevoir des commentaires voir des critiques. Personnellement, et étant de surcroît un garçon, ça m’arrive tous les jours. Les gens qui te regardent avec dédain en te disant « tu es très mince quand même », qui se permettent de te poser des questions sur ton alimentation ou qui ne comprennent pas, « parce que tu es mince » que tu fasses attention à ton corps, ça arrive plus souvent qu’on ne le croit. En fait, si tu n’entres pas dans un moule préconçu, tu deviens très vite un ovni. Les représentations qu’on a des corps masculins et féminins sont tellement ancrées dans l’inconscient collectif qu’on ne se rend plus compte qu'il n'y a qu'un nombre restreint de personnes qui colle vraiment à l’image que nous impose la société. Et là où le problème s’envenime, c’est que les médias insistent en mettant en avant cette infime partie de la population qui ne représente en rien la réalité. Il y a des  femmes rondes, des hommes maigres, des filles aux cheveux courts et des garçons aux cheveux longs et c’est l’association de ces variables qui fait que chaque personne est unique. 

Alors peut-être que, je ne devrais pas être si mince, que je ne devrais pas avoir les cheveux longs mais c’est comme ça. Et sinon oui, je mets des slims, je porte des vêtements à ma taille parce que je ne vais pas m’habiller en taille 40 pour tenter de cacher quoi que soit. On est toujours le folklore de quelqu’un d’autre et c’est comme ça ! 









Ce que je porte dans cet article (pour ceux qui avait la flemme de lire mon roman) 

Blazer: H&M // Bottes: Sacha // Chemise: WE //Écharpe: Bershka // Slim: Bershka 

Commentaires

Nombre total de pages vues