Blogging #11 : mon rapport aux réseaux sociaux

Lorsqu’on fait partie de la blogosphère, on a forcément un pied (voire deux) dans les réseaux sociaux. Depuis quelque temps, je remarque qu’il n’est pas rare de voir des critiques à l’égard de ceux-ci et de plus en plus souvent, je lis des confidences de blogueurs /influenceurs qui ont préférés s’éloigner des réseaux pour se ressourcer. Aujourd’hui, dans mon onzième post blogging, je vous parle de mon rapport personnel à ces réseaux et de comment j’ai appris à les gérer au fur et à mesure.


Comme je vous le disais il y a quelques mois, The Melting POP est entré en 2017 dans sa troisième année d’existence. En arrivant sur la blogosphère, je n’avais pas soupçonné l’importance que peuvent avoir les réseaux sociaux dans la croissance d’un blog. En effet, avant la naissance du blog, j’utilisai comme beaucoup d’autres personnes, les réseaux sociaux comme un simple passe-temps. Un statut sur Facebook pour me plaindre d’une situation Y, un Tweet pour crier mon amour à mon dernier crush télévisuel ou encore une photo floue et sur-filtrée sur Instagram je me servais des réseaux sans vraiment y réfléchir. Cependant, au fur et à mesure du développement du blog et probablement grâce à la maturité et à mes études en communication, j’ai commencé à utiliser les réseaux sociaux comme ils doivent l’être c’est-à-dire comme des outils de communication. Pour dire vrai, je me suis rendu compte à force de les manier de l’importance qu’ils pouvaient avoir et des retombées (positives et négatives) qu’ils pouvaient engendrer. Conscient de ça, j’ai essayé pas à pas et parfois suite à certaines erreurs de les utiliser plus intelligemment.

  • Moins de statuts inutiles sur Facebook ;
  • une page dédiée à mon blog ;
  • Twitter ayant pour fonction principale de promouvoir mes articles ;
à Voilà la manière dont je gère désormais les deux premiers réseaux. Du coté d’Instagram, je n’ai jamais cessé par passion ou par addiction d’améliorer mon contenu et de le faire coller à l’image de celui que je suis réellement. J’entends souvent les gens critiquer Instagram. « Ce n’est pas un réseau naturel », « tout est faussé », « rien n’est spontané ». La plupart du temps et pour l’utiliser quotidiennement, je suis plutôt d’accord avec ces critiques. Pour cause, si on veut avoir un feed propre et construit, il faut y réfléchir, faire en sorte que les couleurs concordent, etc. Malgré tout, quand je vois des blogueurs dire qu’ils ont quitté Instagram pour ces raisons, ça me fait souvent doucement rire car même si l’on travaille sont feed, rien ne nous empêche d’être naturel, honnête et spontané dans la légende qui accompagne notre photo. Personnellement, je pense que ça ne sert à rien de s’inventer une vie ou de faire comme ci tout aller bien quand ça ne va pas. Personnellement, depuis plusieurs mois, quand je ne vais pas bien, je ne poste pas, non pas parce que je veux faire comme si j’avais une vie parfaite, mais parce que je considère de plus en plus que certaines choses ne doivent pas se partager sur les réseaux sociaux.


Selon moi, la meilleure manière de gérer les réseaux sociaux, c’est de prendre du recul et de conserver une part de vie privée. Les réseaux sociaux quels qu’ils soient doivent être un reflet et non une construction de la réalité. Quand on regarde vos profils, on doit voir qui vous êtes vraiment, on doit vous reconnaître dans ce que vous partagez. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’un reflet et que celui ou celle que vous êtes réellement ne doit être totalement partagé qu’avec ceux et celles qui vous connaissent vraiment.

Voilà, c’est tout pour ce post blogging et pour mon rapport aux réseaux sociaux. J’ai eu un peu de mal à écrire ce post, car je ne voulais pas partir dans les sens, ni écrire quelque chose de trop compliqué. En attendant de se retrouver pour un nouveau post blogging, dites-moi ce que vous en avait pensé et partagez-moi votre manière de gérer vos réseaux.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues