vendredi 1 janvier 2016

Grimes: La princesse de la POP new-wave

On commence l'année 2016, avec un article découverte musicale sur The Melting POP. Au programme de ce nouveau numéro, Grimes. Singulière et encensée par la critique pleins feux sur celle qui a fait danser 2015, grâce à son 4e album "Art Angels". 



Amateur de musique et de découvertes surprenantes ? Impossible pour vous d'être passé à côté du phénomène Grimes. En effet, depuis 2012 et son album "Visions" l'artiste enchaîne les critiques positives et sa notoriété ne fait que croître. Il faut dire qu'avec cet album, la jeune femme originaire de Montréal et alors âgée de 24 ans avait fait fort.  Véritable oeuvre d'art à part entière, l'opus oscillait entre POP branchée et sonorités rétrogrades. Volontairement et malicieusement déconstruit l'album de la chanteuse explorait avec succès au travers de ses pistes un univers Lo-fi (terme désignant un son sale, de qualité moindre). Noir, psychédélique, futuriste ou encore mystique, "Visions" avait alors permit à Grimes de son vrai nom Claire Boucher, de mettre les critiques à ses pieds et de séduire, pour un album indépendant, un large public. 

Cependant, l'artiste avait fait ses preuves bien avant cet encensement. Née à Vancouver à la fin des années 80, elle se passionne très tôt pour la musique et développe un goût prononcé pour l'ésotérisme. Persuadée d'être une sorcière, la jeune Claire s'isole et créé. Adepte des sonorités médiévales et du DIY, elle publie en 2010 sur un label indépendant son 1er album "Geidi Primes" avant de revenir l'année suivante avec "Halfaxa". Fantaisistes, les deux opus totalement autoproduits ne séduiront alors qu'une poignée de mélomanes, mais permettent dans un autre temps à la chanteuse de faire ses preuves sur de nombreuses scènes indépendantes. C'est d'ailleurs grâce à ces "petites scènes" que l'artiste parviendra à signer sur le label "4AD" (grand label indépendant de musique électronique) pour son 3e album. S'en suivra alors une ascension publique et critique qui permettront à l'hybride Grimes de signer chez "Roc Nation". 

De cette collaboration avec la major américaine, Grimes publie le 6 novembre 2015 "Art Angels" son quatrième album. Authentique bijou futuriste, l'opus permet à la Canadienne de prolonger encore un peu plus son avance sur l'industrie musicale. Grâce à des titres forts (Kill V. Main, California...) et des mélodies avant-gardistes (Scream, World Princess part II), Grimes réussit l'exploit, et il faut le souligner, de conserver son authenticité tout en étant signée sur un label qui compte en autre, dans ses rangs les mastodontes Rihanna et Kayne West. Une nouvelle fois portée aux nues par la presse spécialisée, l'artiste triomphe sur un album qui accumule sans difficulté les choix judicieux sans jamais se perdre dans la surenchère. 

Malgré le succès, la jeune femme garde néanmoins la tête froide se refusant à devenir un produit marketing. Féministe, autonome et obstinée, elle avoue n'avoir rien changé dans sa manière de procéder lors de l'enregistrement de ce 4e album. Elle enfonce le clou, en contestant catégoriquement l'étiquette POP que lui ont collée les médias, préférant se revendiquer comme une artiste adepte des superpositions musicales. 

En tournée mondiale dès la fin du mois de janvier, l'artiste fera escale au Luxembourg le 02 mars, en Belgique le 03 avant de s'arrêter pour un concert Parisien le 04 mars 2016 au Trianon. Un rendez-vous authentique à ne pas manquer ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire