jeudi 3 mars 2016

#Liège : Les graffitis du Fort de la Chartreuse

A son lancement en 2014, The Melting POP partait à l’aventure pour vous présenter les graffitis de Charleroi et de son métro abandonné. Aujourd’hui, c’est à Liège dans un autre lieu déserté et pris d’assaut par les graffeurs que je suis allé tirer quelques clichés. Intrigué par l’immensité du lieu et toujours avide de nouvelles découvertes, je me suis ainsi rendu au Fort de la Chartreuse pour découvrir ce renfermait ce haut-lieu historique de la Cité Ardente.

Construit au début du 19e siècle, le Fort de la Chartreuse jouit d’une histoire triste et mouvementée. En effet, une fois bâtit cet immense édifice qui jouxte la Meuse et qui devait de prime abord servir de point stratégique pour défendre la principauté de Liège alors aux mains des Hollandais n’a jamais eu l’occasion de remplir ses fonctions de remparts. 

Éparpille sur une surface de 35 hectares et situé dans le quartier d’Amercœur au sud de Liège, le domaine de la Chartreuse fut ensuite utilisé à des fins militaires. A la fin du 19e siècle, le site est abandonné avant d’être repris durant la 1er et la 2nd Guerre Mondiale par l’armée allemande qui s’en sert alors pour maintenir prisonnier, une bonne partie des résistants belges.  Dès la fin de la deuxième Guerre Mondiale, les Américains prendront position des lieux pour y établir un hôpital militaire. Perdant de son aura au fur et à mesure des années, le Fort tombe définitivement à l’abandon à la fin des années 80.


Aujourd’hui, le Fort de la Chartreuse est devenu l’un des sites les plus connus de la ville de Liège. Pris d’assaut par les randonneurs et les amoureux de verdures, ce considérable monument de l’histoire de Liège est également devenu le terrain de jeu préféré des amateurs d’explorations urbaines et de graffitis. La preuve en images. 











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire