mardi 17 mars 2015

Art: La galerie des monstres



Souvenez-vous, il y a quelques mois,  je vous faisais découvrir le travail de Sid une artiste dont les œuvres et l’univers m’avaient particulièrement touchés. Aujourd’hui, je vais vous faire découvrir le travail de Lisette Delooz et la Galerie Koma, une plongée en abîme entre minimalisme et questionnement. 

Qu'est-ce que la normalité ? Suis-je fou ? Bizarre ? Anormal ? Ce genre de questions vous a probablement déjà traversé l’esprit. À l’heure où la société nous pousse dangereusement dans un univers homogène et prédéfini, ces questionnements fleurissent dans nos esprits. Bien évidemment,  blâmer la société contemporaine serait une bévue colossale.  

Il suffit de s’intéresser au passé pour s’en rendre compte. L’esclavage a été aboli, les femmes peuvent de plus en plus jouir des mêmes droits que les hommes et l’homosexualité tend petit à petit, bien que le chemin soit encore long à être « approuvée » aux quatre coins du globe. 

Désormais, remontons le temps, il y a moins d’une centaine d’années, certains hommes, certaines femmes étaient aux yeux des dits « normaux » considérés comme des monstres. Exhibés dans les foires, ceux-ci avaient eu la malchance de naître différents. Ce sont ces personnes, ces humains que Lisette Delooz artiste belge de 75 ans et la Galerie Koma présente à Mons depuis 36 ans ont choisi de mettre en lumière. 

Ces monstres, ces bêtes de foires comme ils étaient appelés à l’époque ont tous existé. L’artiste transmet ainsi via ses œuvres le souvenir d’hommes et de femmes nés avec des difformités et pose au travers de son travail la question de la normalité. 

Dans un univers épuré, l’exposition vous plonge de par son minimalisme au cœur même de leurs histoires. Nés comme des monstres, ces êtres troublants étaient de par leur différence devenus des célébrités exploitées. Sous la houlette du célèbre directeur de cirque Phyleas Taylor Barnum, ils avaient fait de leur différence un marché. Hélas nombreux sont ceux à avoir oubliés qu’ils étaient comme nous, des êtres, dotés de sentiments et de ressentis. 

Crédit photo: Jessie from FDS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire