mardi 2 juin 2015

#SaveMyTetu



Souvenez-vous l’été dernier ou encore il y a quelques mois dans mon article « what’s in my bag », je vous présentais le magazine TÊTU. Seul titre « LGBT » de la presse française. Ce magazine est en tant que futur journaliste un de mes titres préférés, mais également l’une de mes sources culturelles favorites. Cependant, aujourd’hui l’heure est grave. En effet, dans un communiqué publié hier, la rédac’ du magazine à partager avec ses lecteurs, une annonce importante et non réjouissante. Un replacement judiciaire. 

Une triste nouvelle pour le magazine qui tente depuis quelque temps de proposer à son public, une nouvelle ligne directrice plus proche de la société actuelle, plus en accord avec les nouveaux codes des communautés Lesbiennes, Gays, Bis et Transsexuelles. 

Grâce à un contenu varié, des interviews de qualités ou encore des reportages traités en profondeur, TÊTU a réussi, à fidéliser un nouveau public, plus large, plus en phase avec le monde actuel. Pourtant au lendemain de ses 20 printemps, le titre risque de disparaître, faute à une crise de la presse palpable dans le paysage francophone. À l’heure ou de grands titres tels « Libération » ou encore « Le Monde » se battent pour leur survie, le diagnostic fait peur, et ce, dans de nombreuses branches de la presse. Rappelez-vous avant les attentats du 7 janvier, « Charlie Hebdo » souffrait également d’un déficit manifeste. 

Si la plupart des titres cités précédemment ont réussi à sortir la tête de l’eau, c’est grâce au soutien de leurs lecteurs, mais aussi grâce à des partenariats qui leur ont permis de continuer à proposer des contenus de qualité.



Aujourd’hui je décide donc de mettre les pieds dans le plat et de m’engager, moi et le poids léger de ce blog, dans un combat pour sauver TÊTU. Ce magazine qui offre chaque mois au public LGBT, mais également aux personnes qui les entourent (nombreuses sont les personnes qui feuillettent mon magazine chaque mois Cc @Jessie de #FDS) des pages hétérogènes, engagées et divertissantes. 

Évidemment, ce court papier ne changera pas la donne, mais peut-être vous convaincra-t’il d’aller en librairie ou sur leur site Internet pour découvrir le magazine. Peut-être vous convaincra-t’il de souscrire un abonnement ou peut-être, convaincra-t’il un grand support d’aider l’équipe de TÊTU à continuer sa mission principale, celle de faire perdurer la disparité et l’hétéroclisme de la presse. Personne ne le sait et peut-être que ce post baignera dans l’inutilité, mais si personne ne fait rien, rien ne changera et la presse continuera de s’affaiblir tout en perdant un à un les acteurs qui font d’elle le 4e pouvoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire