La récap'POP de septembre (Partie 2): Spéciale rentrée

L’été est terminé, l’automne, le froid et la pluie ont décidé de venir bousculer votre quotidien, pourtant s’il existe une chose qui ne change pas c’est bien la Récap’POP qui est de retour sur le blog pour la deuxième fois ce mois-ci. Pour cette deuxième salve de septembre, je décide de mettre en lumière 5 titres (paru plutôt durant l’année) qui vous aideront à prolonger vos vacances, ne serait-ce que de manière auditive.




 X Ambassadors – Renegades

Petit groupe rock new-yorkais, sans prétention le quatuor X-Ambassadors a vécu en 2015, l’année de la consécration.  Formé en 2009, c’est grâce à leur single « Renegades » et à leur premier album « VHS » sorti en juin dernier qu’ils ont réussi à prendre d’assaut les charts US. Ovationné par la critique, le groupe réussi aussi à séduire ses comparses puisque depuis leur début, ils ont déjà travaillé avec le groupe canadien LIGHTS, le rappeur Eminem ou encore le DJ Zedd. Plus récemment, c’est au coté de leur homologue musicale Imagine Dragons que les garçons de XA ont été entendus sur le titre « Fear » et cela ne s’arrête pas là puisqu’ils seront présents en compagnie de Skylar Grey sur la compil’ FIFA 16 pour défendre l’entêtant « Cannonball ». 



Meg Myers – Sorry 

Tout au long de l’année, je vous ai fait partager mes découvertes musicales favorites. Vous avez donc pu remarquer que les artistes féminines à l’univers sombre et alternatif étaient de loin ce que j’écoutais le plus. Je poursuis dès lors sur ma lancée en partageant avec vous « Sorry » de la jeune Meg Myers.

Paru en mai dernier le titre en question est une pépite pop-rock obscure et mélancolique issue de son premier album studio, lui aussi appelé « Sorry » et paru le 18 septembre dernier. Signée chez Atlantic Records (Bruno Mars, Ed Sheeran,…) la jeune artiste américaine offre à son public un premier album relativement hétérogène lançant parfois de manière impudique, transparaître ses douleurs d’adolescente. 



BØRNS – Electric Love

Débarqué sur la scène psyché-pop en 2014 avec l’agréable « 10,000 Emerald Polls », l’androgyne BØRNS c’est surtout fait un nom grâce au titre « Electric Love ». 

Empli de saveurs et mêlant à merveille l’old-school et l’éléctro new-save, le titre disperse au fil des écoutes une aura vaporeuse et addictive. Le jeune dandy qui se cache derrière BØRNS semble d’ailleurs avoir conscience de son pouvoir fédérateur puisque son premier album paru en aout dernier porte comme un étendard le nom de « Dopamine ». Composé de 11 pistes, l’opus offre un voyage aux confins d’un univers plaisant et captivant.



Lianne La Havas – What You Don’t Do

En 2015, impossible d’être passé à côté du phénomène Lianne La Havas. En effet, grâce à son timbre remarquable associé à une soul moderne et délicate, cette jeune londonienne a séduit public et critiques. 

Paru en juillet son deuxième album « Blood » est le fruit de deux années de travail parsemées de voyages et de découvertes. On ressent d’ailleurs à son écoute toutes les influences de son interprète qui divulgue avec honnêteté et sans jamais tomber dans le théâtralisme ses émotions les plus intimes.




Twenty One Pilots – Tear In My Heart

Rock, rap, pop, éléctro ? Difficile de coller une étiquette sur le style ô combien hétérogène du duo américain Twenty One Pilots. Rescapés d’une ex-formation musicale estudiantine, Tyler Joseph et Josh Dun ont proposé en 2015 leur deuxième album studio « Blurryface ». Dynamique et explosif, l’opus fait la part belle aux instruments et aux mélodies pêchues sans sombrer dans la cacophonie trop souvent proposée par les formations mainstream. 

La bonne nouvelle c’est que ce savant mélange des genres aux sonorités efficacement disparates plait au grand public. Pour cause, « BlurryFace » est entré directement en 1er position du célèbre Billboard raflant en premier semaine plus de 140.000 fans sur son passage.

 


Commentaires

Nombre total de pages vues