vendredi 27 novembre 2015

« Garçon Magazine » la presse LGBT – autrement.

Il y a quelques semaines, la toile dévoilait l’apparition prochaine d’un nouveau magazine LGBT nommé « Garçon Magazine ». Désireux de vous proposer un contenu varié et hétéroclite, mais aussi dans l’optique de soutenir la diversité de la presse, The Melting POP a alors dans l’ombre, décroché le téléphone pour contacter la rédaction de ce nouveau papier. Après plusieurs échanges avec la rédaction, TMP a reçu en exclusivité, ce dernier né de la presse magazine. En ce 27 novembre 2015, jour de sa sortie en kiosque découvrait sur le blog, une analyse de ce nouveau projet.



Depuis la fin de Têtu l’été dernier, la presse française ne comptait plus dans ses rangs, de magazine dédié aux publics LGBT. C’est de ce triste constat qu’est née dans l’esprit de Christophe Soret l’idée de lancer un magazine destiné à cette branche de la population. Également rédacteur en chef de Qweek un gratuit parisien, Christophe Soret connaît bien la presse. C’est donc tout naturellement et conscient des difficultés de son challenge qu’il s’est lancé, entouré de l’équipe de Qweek, dans l’aventure « Garçon Magazine ».

Au programme de ce premier numéro, l’équipe de « Garçon Magazine » propose à ses futurs lecteurs une multitude de sujets divers et variés. Culture, bien-être, people, politique, économie, le nouveau-né de la presse LGBT se veut hétéroclite et réussi avec succès à mettre en valeur une communauté qui évolue. Dans ses pages, pas de stéréotypes. De Régine à Star Wars en passant par des questions de sociétés (nouvelles méthodes de prévention sida, les gays et la drogue…), des papiers légers ou encore des bons plans régionaux « Garçon Magazine » est partout et cette proximité lui octroi des forces qualitatives et quantitatives non négligeables. 

Engagé, le magazine défends avec brio, les valeurs d’une communauté qui à son grand désarroi doit malheureusement, encore et toujours se battre pour faire valoir au même titre qu’un citoyen lambda sa place dans la société. Une société qui malgré son évolution et son ouverture évidente tend parfois encore à considérer l’homosexualité comme un poids. Grâce à son hétérogénéité, ce premier numéro prouve que les membres de la communauté LGBT sont des êtres ouverts sur le monde et ce qui le compose.

De ce premier numéro, on retiendra aussi le clin d’œil au magazine Gai Pied. Porte-drapeau de la communauté arc-en-ciel dans les années 80, mais souvent oublié, le journal avait à l’époque créé l’évènement en proposant pour la première fois et à grand tirage un magazine LGBT au public français.


Novateur et en accord avec son temps, « Garçon Magazine » réussi le pari fou de proposer un magazine différent et actuel. Autre point fort du magazine, il réussit dans sa construction et grâce à une ligne éditoriale proche de son (futur) public à se différencier de ses prédécesseurs.  Loin d’être un copier-coller du mythique et regretté « Têtu », le magazine porté par Christophe Soret amorce et offre avec singularité, une nouvelle vision de la communauté LGBT. Une communauté qui peut-être fière de ce qu’elle est et de ceux qui tentent de la représenter médiatiquement.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire