mercredi 9 décembre 2015

Feu! Chatterton: l'originalité française

Il y a quelques jours, The Melting POP recevait dans sa boîte aux lettres l'album "Ici le Jour (À Tout Enseveli)" du groupe français Feu! Chatterton. Minutie, pluralité artistique et musicale, découvrez et laissez-vous transporter par le talent de cette formation ingénieuse et singulière. 


Qui sont-ils? 

Quinquet français composé d'un chanteur Arthur, et de quatre musiciens Antoine, Clément, Raphael et Sébastien. Feu! Chatterton est le fruit de cinq rencontres artistiques. Le regroupement de cinq passionnés de musique, c'est évident, mais aussi, et surtout, soulignons-le, de littérature. La preuve de cet amour des mots est d'ailleurs le point d'ancrage de leur pseudonyme qui fait fortuitement référence, au regretté et mystique poète anglais Thomas Chatterton. Disparu à seulement 17 ans, celui que beaucoup appellent encore aujourd'hui le poète maudit a notamment inspiré des artistes tels que Serge Gainsbourg ou Alain Bashung. Des maîtres dans l'art de dompter les mots, qui sont eux-mêmes, aux cœurs des influences musicales dont se nourrit le groupe. Néanmoins et bien que le raccourci soit flatteur, il serait désinformer de réduire la bande parisienne à ces deux monuments de la chanson française. Pour cause, bien qu'il soit l'une des figures de proue de leur empreinte artistique, le rock est loin d'être la seule nuance qui les habite. Leur premier album "Ici le Jour (A Tout Enseveli)" pourrait d'ailleurs être considéré comme le témoignage, l'attestation de leur fascinant et mélodique pluralisme. 

L'album 

Paru le 16 octobre dernier, "Ici le Jour (À Tout Enseveli)" le premier album de Feu! Chattertone est le fruit de 3 années de travail acharné. Soutenu par la presse spécialisée - ils ont remporté en 2015 le concours Inrocks Lab - et porté aux nues par un public prospérant de festival en festival, le groupe aurait pu se reposer sur un engouement qui aurait glacé leur créativité. Que du contraire, les 12 pistes de l'album démontrent une méticulosité impériale qui redore le blason d'une industrie musicale française, un brin engourdie.

Ainsi, les textes intelligiblement imprégnés de poésie viennent souligner la beauté de la langue française. Ils emmènent avec eux, l'auditeur au sein de l'univers mélodramatique de ces dandys assumés. Tantôt rock'n'roll et transcendé, tantôt planant et envoûtant tel un Brel, les 5 comparses jonglent sans difficulté avec les instruments pour donner naissance à un album qu'il n'est rien de qualifier d'hétérogène. Sur la voix grave et séduisante d'Arthur, l'auditeur est transporté d'un titre à l'autre, du rock à la pop avant de chavirer sans accro, du coté du slam ou de la musique baroque. De fil en aiguille, les mélodies s'enchaînent, se démêlent et créent un ensemble subtilement étourdissant.

Parmi les réussites incontestées de ce premier opus, on retiendra le percutant "Boeing". Rythmé et dansant, le titre s'envole sur des refrains percutants et entêtants. Autre réussite, "Fou à Lier" qui fait aussi office de nouveau single. Rappelant avec nostalgie les meilleures compositions de Gainsbourg ou Renaud, le titre trépidant distille avec élégance un son new wave parfaitement maîtrisé.

Bonne surprise de la nouvelle scène rock française, Feu! Chatterton réussit l'exploit de resacraliser la langue de Molière tout en la faisant glisser sur des sonorités diverses domptées avec une aisance remarquable.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire