samedi 13 août 2016

#Critique : Cocoon prolonge votre été sur « Welcome Home »


En juin dernier, The Melting POP vous offrait la primeur d’une interview exclusive avec Mark Daumail, à l’occasion de la sortie du 3e album de sa formation Cocoon. Intitulé « Welcome Home » ce nouveau projet débarquera dans les bacs le 26 août prochain et The Melting POP l’a déjà écouté pour vous. Découvrez dès à présent notre critique exclusive ! 



Cinq ans, c’est ce qu’il aura fallu à Mark Daumail, pour revenir à son premier amour, Cocoon. Pourtant, durant ce laps temps, l’artiste n’est pas resté inactif. Pour cause, après la fin de la tournée mondiale de Cocoon en 2011, l’artiste s’est enfermé en studio pour donner naissance à un premier album solo « Speed of Light » paru en 2014. Sur ce projet, aux antipodes de l’univers de son groupe, l’artiste explorait avec souplesse des sonorités électro-pop dansantes et langoureuses. Salué par la critique, ce premier album sincère semblait ouvrir une nouvelle voie à l’artiste, tout en refermant, définitivement la page Cocoon. Cependant, fin 2014, le destin prend une nouvelle tournure, quand l’épouse de l’artiste donne naissance à leur premier enfant. Malheureusement, pour le couple, le tableau s’assombrit lorsque les médecins leur annoncent qu’ils viennent de détecter une maladie cardiaque chez le nouveau-né. Avec douceur et naïveté et pour faire face à la situation, Mark décide d’apporter sa guitare, d’écrire et de jouer pour son fils. C’est de cette relation de contingence que s’élaboreront au fur et à mesure les pistes de « Welcome Home ». Une fois, la guérison annoncée et le quotidien paisible installé, l’artiste décide de jeter un œil à son travail et de le faire écouter à son entourage. Tous sont unanimes, l’âme de Cocoon résonne dans ces nouvelles chansons. Désireux d’offrir à son public un travail accompli, l’artiste s’enferme alors dans son studio pour faire mûrir ses productions.

Après des mois de travail, le résultat est presque disponible et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entourage du chanteur ne s’était pas trompé, l’essence de Cocoon est bel et bien présente sur ce nouvel opus. Pour cause, sincères et personnelles, les pistes de « Welcome Home » emmènent l’auditeur sur des chemins folk tantôt exaltants (Middle Finger, Shooting Star) tantôt tendres et agréables (I Can’t Wait, Cross, Miracle). Cependant, là où l’artiste réussit le mieux son pari c’est quand il laisse toute son émotivité se distiller pour faire de son univers un cocon empli de douceur de musicalité (Retreat, Of Out Tune). 

De la musicalité, ce nouvel opus n’en manque pas et de piste en piste, l’oreille se laisse guider au travers d’un voyage aérien ou les voix se mêlent et se confondent aux accords, avec une alchimie presque irréelle. Malgré l’absence de Morgane Imbeaud, son ex-acolyte qui travaille actuellement sur d’autres projets, Mark Daumail réussit, grâce à sa voix qui semble avoir mûrit, mais également grâce à l’aide de quelques invités de talents (Natalie Prass, une chorale gospel) à créer un ensemble homogène tout en racontant une histoire, celle d’un père, celle d’un artiste. 

Parfait pour poursuivre son été, où pour s’acclimater à la rentrée, l’album « Welcome Home » s’inscrit presque comme une suite logique dans la discographie de Cocoon. Plus doux, plus mature et peut-être même plus réfléchi, l’opus fait tout aussi bien, voire mieux que ses prédécesseurs qui avaient séduit public et critique en 2007 et 2010. À l’heure ou la POP-folk française oscille entre sonorités - trop - faciles et productions "boboïsantes", le nouvel album de Cocoon, réussit l’exploit de séduire par sa fraîcheur et sa sincérité, et c’est certainement l’essentiel. 




Sortie de l'album "Welcome Home" le 26/08/2016 (Barclay)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire