jeudi 15 septembre 2016

#Concert : Louis Arlette dévoile son 1er EP chez Madame Arthur


Pour célébrer la sortie de son 1er EP éponyme qui débarquera chez les disquaires et sur les plateformes de téléchargement le 16 septembre, Louis Arlette était ce mercredi en concert chez Madame Arthur à Paris. Avec douceur et intensité, l’artiste à fait découvrir les mélodies et les textes de son premier projet à une poignée d’auditeurs conquis. The Melting POP était sur place, on vous dit tout !  



Quelques arrangements de matériel, un regard vers le public, un autre sur le synthé et soudainement, une voix gutturale prend possession de l’assemblée. Cette voix, c’est celle de Louis Arlette, jeune artiste de 30 ans qui inaugure ce soir, la sortie de son premier EP éponyme. Composé de 5 pistes, ce premier travail a été concocté par le chanteur dans son studio personnel - Le Bruit Blanc - au sein duquel ont enregistré des artistes tels que Carla Bruni ou encore le groupe rock indé Cat Power. Petit érudit du milieu musical, Louis créé son studio en 2005 après des études d’ingénieur du son à la SAE d’Aubervilliers, mais là ne sont pas ses premiers pas. En effet, entre conservatoire, orchestre et faculté de musicologie, l’artiste s’imprègne très tôt de sa passion et sa maîtrise des instruments, mais également des arrangements est aujourd’hui son atout principal. Pour preuve, chez Madame Arthur, c’est avant tout, son élégante dextérité qui électrise, lorsque derrière son synthé, il s’empare du public au son de ses propres productions qui voguent entre pop-rock, électro et synth-pop. Parfois bruts, parfois doux, les arrangements de Louis Arlette sont d’une intensité surprenante. Aussi enthousiasmant sur des pistes légères que sur des pistes lourdes et profondes, l’artiste laisse transparaître à chaque instant un acabit de sincérité aussi apaisant que tragique. Transcendée par des textes sombres, la musique de Louis laisse percevoir un artiste qui oscille entre vulnérabilité et vigueur. Sans jamais être larmoyant, il transmet aux spectateurs des émotions mesurées qui donnent envie d’en découvrir davantage. Malgré des textes parfois un peu faciles, Louis Arlette captive et convainc. 

Parfait pour accueillir l’automne et ses journées avortées, idéal pour planer sans sombrer dans la morosité, l’EP de Louis Arlette devrait séduire les mélancoliques. Il semblait en tout cas avoir captivé l’audience de chez Madame Arthur, et nul doute que l’essai sera prochainement transformé. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire