mercredi 17 juin 2015

Zella Day: la nouvelle Lana Del Rey?



Dans ma dernière Récap’POP, je vous présentais Zella Day au travers de son single « Hipnotic ». Aujourd’hui après avoir consommé sans modération son premier album « Kicker » pendant trois jours, je décide de vous en dire plus, sur cette jeune artiste déjà surnommée par les Américains comme "la version joyeuse de Lana Del Rey".



Née dans l’Arizona en 1995, Zella Day  a démarré sa carrière en 2012 avec une reprise acoustique du tube « Seven Nation Army » des Whites Stripes, mais sa passion pour la musique à commencé lorsqu’elle avait douze ans en écoutant des artistes tels que Bob Dylan ou encore Joni Mitchell qui l’ont inspiré à écrire ses propres textes. En grandissant, et au fil de ses expériences, elle décide de quitter son état natal pour la Californie afin d’enrichir son univers musical. 



Très vite, sa voix teintée de nostalgie séduit et en 2014, elle sort son premier EP. À la sortie de celui, le buzz s’envole et la musicienne se retrouve classée dans la liste des artistes les plus bloggués de l’année. La raison de succès est simple avec des textes autobiographiques et un sens de la mélodie astucieux, Zella Day s’impose aux yeux des critiques américaines et du public comme la digne héritière de Lana Del Rey. 

Tout aussi talentueuse que son ainée, Zella Day évolue dans un univers rétro fortement inspiré par ses origines et son histoire. Ces deux éléments sont d’ailleurs les composants principaux de son premier album paru le 2 juin dernier. 

Nommé « Kicker » l’album regorge de saveur. Tantôt POP, tantôt folk, il se construit comme un journal intime révélant les cicatrices et les émotions de son interprète. Ces lignes auraient très bien pu convenir à la critique d’un album de Lana Del Rey, mais il n’en est rien puisque l’artiste confirme son talent et se détache de celle à qui on la compare souvent en apportant à ses textes et ses compositions, une touche de chaleur dans un univers intensément tourmenté.  

De ce premier opus structuré et composé de douze pistes, on retiendra les titres « Jerome » une ballade tristement passionnée certainement destiné à celui qui a transmis cette saveur mélancolique à l’album, mais aussi le surprenant « Mustang Kids » parfait pour l’été ou encore le dernier single « Hipnotic » un titre indie-POP efficace.  

Grâce à sa musicalité hétérogène et addictive, « Kicker » a toutes les cartes en main pour séduire les amateurs de bonne musique, mais je m’arrête là, car c’est le moment pour vous de faire une faveur à vos oreilles en télécharger cet album (légalement) ou en vous branchant sur la chaîne YouTube de Zella ou tous les titres de ce premier album sont disponibles ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire