dimanche 27 septembre 2015

Charleroi : le BPS 22 met les petits plats dans les grands

Et voilà, c’est fait ! Après plus d’un an de travaux, le BPS 22 ex-centre d’art, désormais devenu le Musée d’art de la Province de Hainaut, a afin rouvert ces portes. Toujours installé au Boulevard Solvay à Charleroi, il propose depuis ce week-end aux amoureux des arts et de la culture de s’immerger dans un univers majestueux ou l’imaginaire et l’artistique se rejoignent pour donner naissance à l’un des plus beaux projets culturels jamais élaborés en Belgique.

L’attente aura été longue, les questionnements nombreux, mais aujourd’hui plus aucun doute ne persiste, les passionnés d’art contemporain seront rassasié, puisque le BPS 22 rejoint tel un virtuose les rangs de ceux sur qui il faudra désormais compter pour nourrir et faire vivre, découvertes, arts et culture en Belgique.



Ainsi, pour inaugurer ses nouveaux locaux et mettre à profit des mois de travail acharné, le BPS 22 a proposé pour son week-end d’inauguration une exposition moderne, exceptionnelle, à mi-chemin entre grandiloquence et minimalisme. Au menu de ce festin visuel prénommé, « Les Mondes Inversés », près de 40 artistes venus du monde entier et presque autant d’œuvres qui amènent le spectateur à déployer son esprit critique, à faire murir ses réflexions, mais aussi et surtout à partager avec autrui ses points de vues pour apprendre de soi, des autres et de l’art. Ici, le spectateur se sentira tout petit face à cette folie des grandeurs qui ne le ressortira que grandi.



Face à temps d’émerveillement, impossible de rédiger une critique exhaustive de cette exposition qui bouscule les genres et fait cohabiter, l’essence de chacun des artistes ayant participé à cette création ô combien harmonieuse. Le plus préférable, est de conseiller au tout un chacun, d’arborer et de comprendre par lui-même chacun des éléments qui composent ce premier chef-d'œuvre de la nouvelle institution carolo.

Une institution qui n’a pas fini de vous surprendre tant son calendrier de saison semble accompli et savoureux. Tout au long de l’année, le BPS 22 proposera ainsi à son public d’amorcer l’art contemporain de manière différente tout en l’amenant à dé-complexifier ses préjugés sur ce monde trop souvent incompris.

Notons également, et pour terminer, l’accroissement culturel important dont bénéficie désormais la Ville de Charleroi grâce à l’offre du nouveau Musée d’art. Une offre qui n’a pas fini de relever le niveau d’une ville en perpétuel redressement tant aux niveaux social, économique et artistique.  


Les Parisiens ont Pompidou, les New-Yorkais Soho, les Carolos eux jouissent face à l’offre culturelle colossale, d’un éventail non négligeable de propositions artistiques. Parions désormais sur l’avenir en rêvant qu’un jour, les yeux de tous brilleront de mille feux à l’idée de fouler ce phœnix qu’est en train de devenir le Pays Noir !  




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire