The Gifted : l’avenir des X-Men

On ne sait pas pour vous, mais cette saison, difficile de trouver une nouvelle série qui glane notre intérêt tel qu’ont pu le faire à leur grande époque "The Walking Dead", "American Horror Story" ou encore "Empire". Il y a de plus en plus de show à la télé américaine et sur les plateformes de streaming, mais la perle rare se fait de plus en plus rare. Malgré tout, nous avons regardé toute une poignée de série depuis la rentrée et celle qui a marqué nos esprits s’intitule "The Gifted" ! Lumière …  

The Gifted - Saison 1
Stephen Moyer, Percy Hynes, Natalie Alyn Lind et Amy Acker incarnent la famille Strucker


Un synopsis efficace et bien ficelé

On ne va pas se mentir, quand FOX a annoncé se lancer dans la production d’une série centrée sur l’univers post X-Men, on est un peu resté perplexe. Avec des films de moins en moins convaincants, la saga du géant Marvel commence peu à peu à atteindre ses limites. Qui plus est, face à l’afflux de super-héros qui inondent actuellement le petit écran américain (Flash, Supergirl, Dardevil, …), on ne peut pas dire que l’idée de faire une série sur une famille dont les enfants se découvrent être des mutants soit une idée très originale. Pourtant derrière ses airs de déjà-vu, "The Gifted" est une véritable réussite. Comme on le disait précédemment, "The Gifted" est une série signée Marvel qui se déroule après que les X-Men aient disparu suite à un incident qui a relégué les mutants au rang de paria. Dans ce contexte, la vie tranquille de la famille Strucker est chamboulée quand les deux enfants qui se trouvent être des mutants réduisent involontairement leur lycée en miettes après une blague de mauvais goût de la part de quelques-uns de leurs camarades. Dans un monde où les mutants sont pourchassés, les enfants Struckers vont donc être dans la ligne de mire des autorités. Contrainte de fuir, la famille va devoir s’allier à un groupe de mutants pour survivre et braver les Sentinelles qui veulent leur peau ainsi que celle de leurs nouveaux amis. Face à cette situation qui n’est déjà pas très simple, n’oublions pas d’ajouter que le père (Stephen Moyer) n’est autre qu’un ancien membre du gouvernement qui avait pour mission de pourchasser les mutants. Obligé de quitter ses fonctions pour protéger sa famille, il va également devoir faire face aux coups bas de ses anciens collègues ainsi qu’à l’hostilité de certains mutants qui ne comprennent pas ses agissements passés. Grâce à cet arc narratif à deux vitesses, la série gagne en originalité et le destin de la famille Struckers qui va étroitement se lier à celui d’une poignée de mutants devient plus incertain et par conséquent plus intéressant. Loin d’être redondante la série, qui ne manque pas d’action, avance à un rythme effréné et réussi très vite, à créer chez le spectateur une forme d’empathie envers les héros.

Du sang neuf chez les mutants 

The Gifted - Polaris / Eclipse
Emma Dumont & Sean Teale incarnent Polaris et Eclipse, le couple phare de la série 


Grâce à sa galerie de personnages attachants, la série se suit tambours battants. Pourtant, même si les membres de la famille remplissent leur mission en faisant face à leur nouveau destin et bien que ce soit un plaisir de retrouver Amy Acker (Angel, Dollhouse, Person Of Interest) dans les traits d’une mère prête à tout pour protéger sa famille, force est de constater que les personnages les plus réussis sont incarnés par les mutants. Dans cette catégorie, Eclipse, Clarice, Polaris et les autres qui se battent quotidiennement pour leurs droits et pour leur survie, apportent du sang-neuf à un univers qui commençait à prendre la poussière. De fait, oublié, Wolverine, Magneto et Tornade et place à une nouvelle génération qui ne manque pas de mordant. Loin d’être des super-héros, les nouveaux mutants se veulent beaucoup plus complexes mais aussi beaucoup plus humains. Ici, on explore leurs failles, leur passé, et après à peine quelques épisodes, le spectateur s’attache à cette petite bande qui nous promet encore de nombreux rebondissements. Avec "The Gifted", on se rapproche des meilleures heures de la télé américaine puisqu’on retrouve avec nostalgie des petites scènes de combat qui ne sont pas sans rappeler Buffy ou encore Alias. Qui plus est, les effets spéciaux soignés et la cadence d’action offrent à la série, des qualités certaines qui font qu’elle n’a pas à rougir des films portés sur grand écran. Évidemment, "The Gifted" a quelques petits défauts et certains rebondissements sont un peu tirés par les cheveux mais dans l’ensemble, la série est une réussite.

Un avenir incertain

Lancée sur le réseau FOX le 2 octobre dernier, la série peine pour le moment à rassembler le public. Avec moins de 4 millions d’américains chaque semaine devant leur écran l’avenir de "The Gifted" est plus qu’incertain et face aux coûts de production assez élevés, ce petit bijou pourrait très vite passer à la trappe. Un tel avenir serait relativement injuste car derrière certains à priori, se cache une série qui a tout pour être culte et qui dans le genre « super-héros » vaut beaucoup mieux que de nombreuses productions qui persistent encore aujourd’hui sur nos écrans. 

Commentaires

Nombre total de pages vues