Culture: le 24e Festimages se "Parc" à Charleroi



Hier, 26 mars 2015, la 24e édition du Festimages débutait au cinéma Le Parc de Charleroi. Réputé pour sa programmation soignée et pointue, ce cinéma dont je vous parlais déjà il y a quelques mois lors de mon article consacré au film « Hannah Arendt » ouvrait donc ses portes pour une soirée d’inauguration réussie et audacieuse. 

Organisée par des professeurs et étudiants de la Haute École Condorcet section communication, cette 24e soirée d'ouverture mettait à l’honneur, le talent des (ex) étudiants et professeurs de l’option multimédia qui fête cette année son 10e anniversaire. 

Au programme trois courts-métrages aux univers hétérogènes. Si le premier, « Songe d’une nuit d’été » de Franscico Luzemo m’a relativement plu de par son sujet principal (les violences faites aux femmes) trait avec une efficacité poignante, le troisième « Présent Simple » du photographe Rino Noviello m’a hélas laissé insensible et ce malgré un flot d’images donnant envie de soleil et d’évasion. 

Vous l’aurez compris c’est le second film (Edgar et la Douze Demoiselle) de cette soirée qui a retenu mon attention, l’occasion pour moi de vous en écrire quelques lignes. 




Sept jours de tournage, 1000 €, quelques laborieuses semaines de montages et de postproduction ainsi qu’une bonne dose de persévérance c’est ce qu’il aura fallu à Fréderic Legrand jeune étudiant carolo de 22 ans pour réaliser ce premier court-métrage. 

Fraiche et mélancolique, cette fable romantique directement inspirée par l’univers de Tim Burton et l’expressionnisme allemand flirte entre utopie et réalité tout en dénonçant les travers d’un monde où la différence reste encore pointée du doigt. 

Narrée par l’humoriste belge François Pirette, accentuée par des images de synthèses délicatement soignées et un jeu d’acteur subtil et captivant, l’histoire longue d’une dizaine de minutes se laisse dévorer sans faim et offre au cinéma belge la première création d’un génie à en devenir.




Le Festimages continue jeudi et vendredi la programmation est à retrouver sur le site internet officiel

Commentaires

Nombre total de pages vues