mercredi 27 mai 2015

Grace & Frankie : audacieusement décalée(s)


Vous pensiez que la sériesphére était sur le déclin, incapable de proposer, une idée innovante et fédératrice ? Détrompez-vous ! À l’heure ou les plus grands réseaux américains peinent à se renouveler, Netflix le réseau de streaming à la demande continue de prendre du galon.  Après la décadente « Orange is The New Black », le nouveau leader du marché vidéo, propose « Grace et Frankie » une production audacieuse ayant pour thèmes principaux le coming-out tardif et ses répercutions compliquées. 




Créée par Marta Kauffman co-créatrice de « Friends », « Grace & Frankie » met en scène deux femmes qui viennent d’apprendre que leurs maris respectifs sont gays et en couple. Si au départ rien ne semble rapprocher Grace l’ex-working-girl et Frankie la baba-cool, un peu trop cool, le destin va vite leur prouver le contraire. 

Touchante, hilarante et hors limite, la comédie réussit grâce à ses qualités remarquables à traiter avec justesse, les thèmes de l’homosexualité et de la rupture chez les seniors tout en offrant aux téléspectateurs un casting cinq étoiles. Ainsi, Jane Fonda, Lily Tomlin, Sam Waterston et Martin Sheen campent les rôles de Grace, Frankie, Sol et Robert. 

Portée au sommet par la puissance comique de ses deux comédiennes principales, « Grace et Frankie » montre un autre visage du troisième âge, dynamique et impertinent. Seule ombre au tableau, la série tire parfois un peu trop sur le côté caricatural de ses personnages, qui auraient sans doute gagné à être moins trafiqué. 

Malgré cela, « Grace et Frankie » est une pure réussite : un casting rare, un concept original, une bonne dose d’humour et une pointe de mélancolie font de cette comédie, l’une des meilleures comédies US, récemment produite. 

Riche d’une saison de 13 épisodes, le show de Netflix vient tout juste d’être renouvelé pour une seconde saison à découvrir au printemps 2016. De quoi vous laisser le temps de savourer l’humour corrosif de « Grace et Frankie ». 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire