La récap'POP de juin (partie 2)



Il fait chaud chaud chaud, et pourtant chers lecteurs, je ne vous ai pas oublié. Malgré avec un léger retard, je vous envoie aujourd’hui le deuxième numéro de la Récap’POP de juin. Au programme Gin Wigmore et le duo français Carbon Airways. Mais rassurez-vous Jessie de #FDS vient à ma rescousse puisqu’elle vous a écrit quelques lignes sur Nekfeu le phénomène rap du moment.


Gin Wigmore écorchée sur son nouvel album 

En avril dernier, l’artiste néo-zélandaise Gin Wigmore était de retour sur les ondes avec "New Rush" le premier extrait de son 3e album « Blood To Bone ». Un peu plus de deux mois plus tard, l’opus riche de 10 titres est paru. Entre rock et mélancolie, celle qui déclare avoir voulu libérer ces démons avec ce nouveau travail réussit l’exploit de se renouveler tout en gardant l’esprit sombre et tourmenté qui entoure son univers singulier. 

La preuve est évidente sur «  Written in the Water die Regardless » un titre jazz-rock surpuissant qui fait office de second single et qui rappelle son tube « Man Like That ». Si l’artiste a gardé la mélancolie qui fait son charme (Black Parade), elle injecte de la nouveauté à son univers avec quelques touches électroniques (Holding on To Hell). 

Entré directement numéro sur un iTunes en Nouvelle-Zélande « Blood to Bone » à la lourde tâche de succéder à « Gravel & Wine » son second album qui avait rencontré un succès-surprise aux USA.


Carbon Airways : Les révolutionnaires 

Encore peu connu du grand public le duo français Carbon Airways a pourtant tenté de faire ses preuves en 2014 avec le single « Black Sun » qui n’a pas dépassé la 152e place des charts. Qu’à cela ne tienne, le duo (un frère et une sœur) venu de Franche-Comté est bien décidé à bousculer le monde de la musique électro. Pour ce faire, ils ont dévoilé, il y a quelques semaines le titre « Break The Silence » un hymne fort qui pourrait bien faire danser la planète. 

Premier extrait d’un EP à paraître en septembre, « Break the Silence » est un titre dédicacé aux lanceurs d’alertes (lorsqu’un citoyen lambda dévoile une information privée, et ce, pour les besoins de l’intérêt public). Faut-il ou non briser le silence là et toute la question. En tant qu’étudiant en journalisme, j’ai évidemment mon avis sur le sujet, mais je vous laisse vous faire votre opinion en écoutant le titre de ce duo prometteur.




Nek met le Feu

Après avoir démarré sa carrière de rappeur dans les groupes et les collectifs Parisiens 1995, S-CREW et l'Entourage, l'artiste d'origine niçoise de 25 ans a finalement quitté le nid pour lancer sa carrière solo.

 Avec son premier opus « Feu » sorti en juin dernier et les singles « Égérie », « On verra » et « Tempête », Nekfeu est parvenu a se hisser au sommet des classements en France, Belgique et en Suisse.

Très bien reçu par le public et les critiques musicales qui le désigne dorénavant comme « le premier rappeur hipster », l'album du Fenek a encore de très beaux jours devant lui. Bien loin des — d'ores et déjà très bons — titres du groupe 1995 avec lequel il avait déjà connu un franc succès, Nek est parvenu a se distinguer de la concurrence grâce a de très bons textes mais aussi et surtout a son univers musical très éloigné des autres rappeurs du moment.



Commentaires

Nombre total de pages vues