#Focus : les sorties du mois de juin


Qui dit mois de juin dit Fête de la Musique. Pour fêter dignement l’évènement, The Melting POP a décidé de commencer le mois en mettant en lumière 4 EP’s à paraître dans les prochaines semaines. Au programme, quatre artistes issus de la scène émergente et quatre nouveautés pour renouveler vos playlists !

Antoine Galey - Gaumar - Ghern - Lise Auvolat
Antoine Galey - Gaumar - Ghern - Lise Auvolat 


Antoine Galey : "On ne sauvera pas le monde ce soir" - 1er juin

Candidat malheureux mais néanmoins finaliste de la cinquième saison de The Voice, Antoine Galey prend aujourd’hui sa revanche et son envol avec un premier EP intitulé "On ne sauvera pas le monde ce soir". À paraître le 1er juin sur le label Un Plan Simple (Blondino, Part-Time Friends), ce premier projet de 5 pistes dont un remix nous propose de découvrir un jeune artiste qui a bien grandi depuis son passage sur TF1. Aujourd’hui âgé de 19 ans et après avoir partagé plusieurs covers sur YouTube, le jeune homme tisse la première toile de son univers en s’inspirant des artistes qui ont marqué sa culture musicale (Noir Désir, Jean-Louis Aubert). Résolument POP-rock, le premier EP d’Antoine Galey est celui d’un artiste en phase avec son époque. Mêlant sonorités actuelles à des compositions plus pointues, « On ne sauvera pas le monde ce soir » explore des thèmes sombres qui sont à chaque fois ravivés par une énergie et une voix puissante. Taillées pour la scène, les pistes "Du Bruit" et "On arrête de se faire la guerre" laisse présager le meilleur et il y a fort à parier que cette première mise en bouche concoctée avec le producteur de Florent Pagny et Pascal Obispo sera suivie d’un premier album encore plus rock’n’roll.



Gaumar : "Yellow" - 1er juin

Pétillante et souriante Gaumar fait partie de ces artistes qui séduisent grâce à une énergie et une positivité communicative. Débarquant sur la scène musicale française ce 1er juin avec l’EP "Yellow", elle compte bien mettre tout le monde d’accord et ses armes ne sont autres que la légèreté et la bonne humeur. Véritable rayon de soleil, l’artiste a déjà fait ses preuves sur le net grâce à des covers et des  "Gaumashups" explosifs et réussit,  et elle continue sur son premier court à déborder d’énergie pour notre plus grand plaisir. Musicalement assez proche de la révélation Hoshi, Gaumar se démarque de par son peps. En effet, d’un bout à l’autre de son EP, difficile de ne pas être emporté par les ondes positives que dégagent son univers. Pile à l’heure pour l’été, le single "Yellow" a tout pour vous accompagner au soleil et son clip ne devrait pas vous laisser indifférent.


Ghern : "Fortune" - 8 juin

Vulnérables et délicats, les textes de Ghern sont la pièce maitresse de son univers. Ainsi, deux ans après son excellent premier EP "Réconcilier" qui lui avait permis de panser ses blessures sentimentales et artistiques, l’artiste revient avec "Fortune", un nouveau projet composé de six nouveaux morceaux tous plus intenses les uns que les autres. Introspective, la plume de Jérôme Ghern éveille les sens et l’imagination à tel point que l’auditeur est plongé, à l’écoute de l’EP dans un univers visuel profond et percutant. Dans ce registre, les pistes "Les Rochers" et "Je pensais venir de l'Espace" sont probablement les meilleurs exemples tant elles nous emmènent  avec aisance au plus près de ce que l’artiste a à nous raconter. Légères et en même temps réfléchies les compositions viennent ajouter une légère touche de douceur à "Fortune". Prévu le 8 juin prochain chez Roy Music (Tom Leeb, No Money Kids) ce nouvel EP ravira les fans de bossa-nova et d’univers mélancoliques.



Lise Auvolat:  "Zéro Limite" - 15 juin

Ça y est, après plusieurs singles qui ont fait leur petit effet sur YouTube et qui ont servi à dévoiler son univers, Lise Auvolat débarque avec son premier EP "Zéro Limite". Âgée d’à peine 23 ans, la jeune artiste originaire de la région Lyonnaise débarque avec 8 pistes POP et ensoleillées qui raviront sans demi-mesure ses fidèles supporters. Calibrés pour s’évader, les morceaux de ce premier EP semblent inspirés par l’univers des POP-stars américaines qui ont marqué l'enfance de l'artiste, mais le Français utilisé dans les textes n’est pas sans rapprocher l’univers de Lise de celui qu’avait pu explorer Shy’m dans ses jeunes années. Évoquant l’amour avec vulnérabilité ("Le vent nous mènera") et caractère ("Nous contre le monde"), "Zéro Limite" est l’EP d’une jeune artiste encore insouciante qui se questionne sur le monde et sur ses émotions. Touchante et sans prétention, Lise Auvolat tente d’imposer à sa manière un univers léger et moderne qui devrait séduire les fans de POP française.


Commentaires

Nombre total de pages vues