dimanche 4 octobre 2015

#Critique : Mystery Magnet : Embarquez pour l’expérience la plus déjantée de votre vie

Samedi 3 octobre, Charleroi Danses accueillait dans le cadre de sa biennale 2015, l’artiste Belge Miet Warlop. Adepte des arts visuels, cette ancienne étudiante de l’Académie des Beaux-Arts de Gand proposait sa dernière création : Mystery Magnet une œuvre fantasmagorique déjà culte.



Subjuguant, décalé, déroutant, les adjectifs ne manquent pas pour décrire Mystery Magnet. À la carte de ce « beau bordel » visuel, Miet Warlop propose aux spectateurs d’entrer au sein de son univers cartoonesque tantôt trash, tantôt cocasse, mais toujours hilarant.

Une hilarité qui se transmet subtilement et sans accro grâce à l’utilisation assumée et majestueuse de l’humour facile (personnages martyrs, explosions, déguisements, …). Ironique et malicieuse, l’anarchie visuelle chaotique de Mystery Magnet plonge le spectateur au sein d’un monde surréaliste, un monde cauchemardesque dans lequel il devient le témoin d’une guerre des egos sans limites.

Bourrée de références culturelles, la création de Miet Warlop rappelle parfois la « dégénérescence » et la folie des expressionnistes allemands. On s’y délecte également d’une bonne dose d’humour gore à en faire pâlir de jalousie tous les maitres du genre.

En conclusion, Mystery Magnet se révèle être l’une des œuvres les plus cultes de sa génération. Amateur d’absurde et de burlesque ? Dépêchez-vous donc de réserver vos agendas, car les dernières représentations belges de ce petit bijou scénique se donneront à Gand les 18,19 et 20 novembre prochain.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire