Jaymes Young: "Feel Something" & la nostalgie lui va si bien

Cela faisait un petit bout de temps qu'on n'avait pas eu d'énormes coups de cœur musicaux sur The Melting POP. Cependant, aujourd'hui on vous parle d'un artiste qui a bousculé notre âme mélancolique avec son univers aussi sombre que poignant. Si son premier album "Feel Something" sort dans les bacs le 23 juin prochain, notre artiste du jour n'en est pas à ses débuts. Ne perdons donc plus une seconde, et embarquons à la découverte du talentueux Jaymes Young.


Obscur, captivant, émouvant voici quelques adjectifs pour décrire le travail de Jaymes Young un jeune musicien américain de 26 ans. Originaire de Seattle, Jaymes se dirige très vite vers l'écriture. Comme de nombreux artistes, il s'inspire des petits échecs de sa vie sentimentale, écrit, et puis décide par la suite de poser des mélodies sur ses mots. Tout démarre pour lui en 2013, lorsqu'il décide de partager son premier EP "Dark Star" sur son compte SoundCloud. Mystérieux, énigmatique, le chanteur ne laisse filer que très peu d'informations à son sujet. Souhaitant avant toute chose être reconnu pour sa musique, il s'efface afin de laisser ses créations faire leur travail. Bingo! En quelques semaines, l'artiste voit son nombre d'écoutes croître de manière considérable et décide donc de sortir une version longue de l'EP "Dark Star". Grâce à son R&B alternatif et ses mélodies bourrées de nostalgies, Jaymes se fait remarquer et signe quelque temps plus tard chez Atlantic Records (Rita Ora, Ed Sheeran,...) avant de rejoindre à l'hiver 2013 la tournée du groupe London Grammar qui vient juste de signer le tube "Waisting My Young Year". Désormais signé dans un grand label, Young continue d'écrire et propose en 2014 l'EP "Habits Of My Hearts" qui sera salué par la critique et porté par le single "I'll be Good" qui cumule aujourd'hui près de 20 millions de vues sur YouTube. La même année, il collabore avec David Guetta sur son album "Listen" et retrouve la chanteuse Birdy sur le titre "I'll Keep Loving You". 

Très discret, l'interprète de "Nothern Lights" déclare être inspiré de Nirvana, Coldplay ou encore Lana Del Rey. Si on reconnait l'influence de ces artistes au travers de ses pistes, on pourrait aussi le comparer à une certaine Lykke Li tant leurs univers semblent s'apparenter aussi bien dans la puissance des mots que dans la noirceur des productions qui provoquent chez l'auditeur une tristesse presque chaleureuse. À ce sujet, Young qui assume s'être inspiré de sa vie personnelle pour écrire ses titres, déclare qu'il écrit pour une génération qui vit dans un monde déconnecté de l'émotionnel, et pour lequel il souhaite à travers sa musique, extirper les sentiments enfui en eux. Sur ses dernières productions parues pour promouvoir son premier véritable album "Feel Something" qui sortira le 23 juin prochain, on ressent plus que jamais les intentions du chanteur. Ainsi qu'il évoque le sentiment d'impuissance d'un enfant face au divorce de ses parents sur "Stone" ou qu'il aborde une relation puissante, mais douloureuse dans "Don't You Know", Jaymes Young semble vouloir sur ce nouvel opus dépasser la tristesse pour aller de l'avant et enfin reconnecter chez les auditeurs et probablement chez lui, ce qu'il(s) pensai(en)t éteint. 

Fier de son album qu'il a travaillé durant plus de deux ans, l'artiste le défendra tout l'été sur les scènes d'Amérique du Nord, et chez The Melting POP on attend impatiemment un passage sur les scènes européennes pour se délecter de la sensibilité de cet artiste touchant et singulier. 

Commentaires

Nombre total de pages vues